[ Evariste | Forum ]
  
Madame monsieur

Dans le cadre des Investissements d’avenir  et plus particulièrement du
développement de l’économie numérique  nous vous signalons le lancement  de l'
appels sur 

APPEL à MANIFESTATIONS D’INTERET (AMI)

ACTION RESEAUX ELECTRIQUES INTELLIGENTS

Pour plus d'information nous vous recommandons de contacter l'ADEME

Madame Gaëlle Rebec
Service Réseaux et Energies Renouvelables
VALBONNE
e.mail : ami.reseaux@ademe.fr

Mais a titre de première information, quelques éléments ci-dessous.

Date de lancement : 1er juin 2011
Dates limites de dépôt des dossiers :  Le 4 octobre 2011 pour la première
phase
et le 15 décembre 2011 pour la seconde phase


Les principaux types de projets ciblés sont définis ci-après.

Recherche industrielle et démonstrateurs de recherche

Le stade de recherche industrielle vise la mise au point de technologies ou de
services dédiés à des applications industrielles à moyen terme et nécessitant
des travaux de R&D spécifiques.
Le stade de démonstrateur de recherche vise à expérimenter une option
technologique dans des conditions réelles de fonctionnement. Le choix de
l’échelle du démonstrateur permet de passer du
stade du laboratoire à une taille permettant de valider les technologies à
l’échelle prévue pour l’industrialisation. La commercialisation de la
technologie est souvent envisagée à une échéance
encore lointaine.

Compte tenu des échéances de marché des technologies et des risques techniques
et économiques, les subventions à la R&D complétées par un retour financier
(avances remboursables, acquisition de
droits de propriété intellectuelle, interventions en fonds propres ou quasi
fonds propres...) sont les plus adaptées à ces stades de projets.

Expérimentation préindustrielle

En aval des démonstrateurs de recherche, l’expérimentation de ces technologies
à l’échelle de préséries avant de passer à l’industrialisation pourra être
soutenue. En effet, le développement de nouvelles technologies dans les
domaines des réseaux électriques intelligents, dont les cycles
d’investissements sont particulièrement longs et les exigences de
résistance et
de durabilité du marché particulièrement élevées, présente des facteurs de
risques importants, y compris dans des parties aval de développement
technologique. En particulier, il peut s’agir également d’opérations de
démonstrations préindustrielles pour un équipement ayant atteint un stade de
développement suffisant (les verrous technologiques sont levés) mais dont le
lancement de la fabrication en série suppose d’en démontrer la viabilité
technico-économique.
Ces projets d’expérimentation sont particulièrement adaptés à des aides sous
forme d’avances remboursables ou d’interventions en fonds propres ou quasi
fonds propres.

B.1 Objectifs principaux des projets attendus

L’objectif de chaque projet sera de développer des options technologiques,
économiques et organisationnelles adressant tout ou partie des quatre
fonctions
identifiées dans la Feuille de route :

· 1ère fonction : faciliter l’insertion de la production distribuée, à partir
de ressources renouvelables
· 2ème fonction : permettre des actions significatives de maîtrise et de
gestion de la demande et de la production intermittente afin de limiter le
recours à des moyens de production émetteurs en CO2, de garantir l’équilibre
offre – demande en cas d’indisponibilité des ressources intermittentes, de
limiter la congestion et les investissements dans de nouvelles infrastructures
· 3ème fonction : anticiper l’évolution de l’environnement des réseaux à
savoir, l’automatisation du réseau de distribution, le déploiement des
compteurs intelligents, l’introduction des nouvelles technologies de
l’information et de la communication, l’émergence des bâtiments à énergie
positive, les véhicules électriques et / ou hybrides rechargeables etc
· 4ème fonction : expérimenter de nouveaux modèles d’affaire favorables à la
structuration des acteurs des systèmes électriques intelligents (ex :
agrégateur) en veillant à la prise en compte des aspects environnementaux et
sociaux.

B.2 Orientations attendues pour le présent AMI

Tout en restant cohérents avec la Feuille de route « Réseaux et systèmes
intelligents intégrant les énergies renouvelables » et les quatre fonctions
énoncées ci-dessus, les projets attendus dans cet appel à manifestations
d’intérêt se concentreront prioritairement sur les orientations détaillées
dans
les trois volets suivants.

Volet 1 : Adaptation des réseaux électriques de distribution et de transport à
l’intégration des énergies renouvelables et au contrôle dynamique de la
demande

Les projets devront améliorer la résilience du réseau pour répondre à la
variabilité accrue de la production et de la demande. Sont notamment
attendus :
· les projets qui développent et/ou intègrent des systèmes
d’automatisation, de
pilotage, de communication et de partage d’informations entre les acteurs
de la
production décentralisée, de la gestion dynamique de la demande et les centres
de contrôle du réseau,
· les projets qui abordent la participation des énergies renouvelables et du
stockage de l’énergie aux services système,
· les projets visant à sécuriser les systèmes de communication et de contrôle
du réseau (fiabilité, intrusion etc.),
- les projets visant le développement et/ou l’intégration de technologies en
vue d’améliorer l’efficacité énergétique du réseau (composants courant
continu,
électronique de puissance, capteurs intégrés, etc.).

Volet 2 : Maîtrise de la demande et gestion de puissance

Au-delà des aspects techniques d’efficacité énergétique et de fiabilité,
seront
traités en priorité les projets qui prendront en compte les points suivants :

· l’interopérabilité et la standardisation des équipements,
· l’étude du comportement des consommateurs pour analyser l’acceptabilité et
l’appropriation durable de nouveaux produits, services et tarifications
énergétiques associées,
· la sécurisation des données privées télérelevées, transmises et stockées.

Lors de la première phase, sont attendus les projets visant à lever des
verrous
technologiques. Ils s’accompagneront d’une qualification en usage réel (et pas
uniquement d’une simulation) pour étudier la faisabilité technologique des
solutions envisagées. Ces projets devront notamment aboutir à la mise sur le
marché de nouveaux équipements ou de nouveaux services liés à la gestion des
réseaux électriques

Dans le cadre du présent AMI, la première phase se fixe pour objectifs de
sélectionner des projets visant à lever les verrous technologiques présentés
dans la Feuille de route. En complément de la description des priorités de
recherche réalisée dans la Feuille de route et des orientations précisées au
paragraphe B.2 ci-dessus, quelques axes de solutions technologiques dans
lesquels peuvent s’inscrire les projets de la première phase sont indiqués
ci-dessous, à titre indicatif :

· Technologies favorisant la supervision et la sécurisation des
infrastructures
du réseau électrique :
o Composants électroniques de puissance optimisés pour la gestion des flux, le
pilotage des charges et la protection du réseau électrique,
o Systèmes électroniques de pilotage, combinant des fonctions de capteur,
d’intelligence embarquée et de communication, adaptés à l’environnement et aux
contraintes opérationnelles du réseau électrique,
o Outils logiciels d’intelligence répartie, multi-échelles et sûrs pour la
gestion optimisée du réseau électrique,
o Architectures informatiques déployables et auto-configurables à l’échelle du
réseau électrique,
o Modélisation et simulation multi-échelles du système électrique pour le
dimensionnement, le diagnostic et la conduite des réseaux,
o Liens de communications sécurisées (protection des données…) et robustes
(résistance aux intrusions…) pour le réseau électrique,
o Réseaux de communication résilients et auto-cicatricants

· Technologies favorisant la gestion énergétique par le consommateur :
o Concepts innovants d’interfaces de gestion énergétique répondant aux besoins
des consommateurs,
o Protocole de communication des équipements et des systèmes inter-opérables,
o Architectures informatiques orientées services.

Lors de la seconde phase, sont attendus les projets de démonstrateurs dont
l’enjeu est de valider l’impact réel du déploiement des solutions
technologiques envisagées.
Ces démonstrateurs devront être déployés à une échelle suffisante pour que les
résultats obtenus en termes d’efficacité énergétique, de modèles
socio-économiques et de bilan environnemental permettent de quantifier
précisément l’impact du déploiement des réseaux intelligents. Les projets
déposés dans le cadre de cette deuxième phase doivent constituer de réelles
preuves de faisabilité et de pertinence au regard de l’engagement d’un
développement industriel et commercial ultérieur.
Aucun lien formel entre les projets présentés dans la première et la seconde
phase n’est exigé comme critère d’éligibilité.


Les dossiers sont à adresser sous forme d’une clef-USB ou d’un CD-ROM :

· soit par voie postale jusqu'à la date de clôture de la phase concernée, le
cachet de la poste faisant foi
· soit par dépôt contre récépissé le jour de la date de clôture de la phase
concernée entre 9h et 15h

à l’adresse suivante :

ADEME
Direction des Investissements d’Avenir

A l’attention de
Mademoiselle Marie-Pierre HOFFMANN
Responsable de Programme
27, rue Louis Vicat
75 737 PARIS Cedex 15

========================